Paulin Ismard - De la cité grecque à l'esclavage

Paulin Ismard - De la cité grecque à l'esclavage

Paulin Ismard, historien, spécialiste de l'histoire antique dont les travaux portent sur l’histoire politique et sociale des cités grecques, et plus particulièrement sur l’esclavage en Grèce antique, est venu rencontrer élèves et enseignants du LFCG et du LIL au Lycée et à l'Institut Français voisin.

Lors de sa conférence à destination des élèves, en particulier ceux qui étudient la spécialité Histoire-géographie, politique et sciences politiques (HGGSP), réunis en salle Iselin, le professeur a évoqué la démocratie athénienne.

Compte-rendu d'élèves

Ce jeudi 19 janvier 2023, les élèves de première de la spécialité HGGSP ont rencontré l’historien Paulin Ismard, enseignant à l’Université Aix-Marseille et spécialiste de la Grèce Antique et de l’esclavage (Les mondes de l’esclavage, une histoire comparée), au cours d’une conférence de deux heures sur la démocratie athénienne en salle Iselin au Lycée Français Charles de Gaulle.

En effet, la démocratie étant une notion au programme pour les Premières de la spécialité, cette conférence était une parfaite introduction au sujet, où l’historien a pu déconstruire des idées reçues sur la démocratie athénienne et les comparer à ce que nous appelons ‘démocratie’ aujourd’hui.

Au cours de son introduction, Paulin Ismard a pu changer notre perception de la Grèce antique à un niveau géographique : le monde grec, c’est la Grèce et l’Asie Mineure. Ainsi, il a pu nous expliquer en quoi la démocratie n’est pas née au cœur d’Athènes, comme on pourrait le penser, mais sur une surface très vaste.
Il nous rappelle également que le sens antique du terme ‘démocratie’ n’est pas le même que le sens moderne et que le régime d’Athènes n’est pas une démocratie comme nous pouvons la connaître aujourd'hui ; seulement un nombre limité d’habitants étaient considérés comme citoyens.
De plus, sa présentation nous a permis de comprendre le principe d’égalité qui régnait entre les citoyens indépendamment de leur niveau de fortune, une perspective intéressante pour penser notre démocratie aujourd’hui.

Il a aussi beaucoup insisté sur le fait que la démocratie est un régime qui suppose la participation active des citoyens, il est vu comme indispensable de donner une partie de “votre vie” à la politique, la démocratie ne peut pas exister sans.

Après cette présentation très riche, les élèves ont pu poser quelques questions à leur invité. Cette présentation précise et détaillée a permis aux élèves de se confronter à l’expérience d’un cours dans le supérieur : poser des faits historiques pour aider les élèves à réfléchir eux-mêmes au sujet central de la conférence : comment nous appuyer sur l’exemple grec pour questionner notre démocratie aujourd’hui..

En conclusion, cette présentation de type magistral a pu donner aux élèves une riche introduction à la notion de la démocratie ainsi qu’un avant-goût de ce qui les attend à l’université !

Pauline C.-L. (1°5) & Tiphaine T. (1°9)

 Conférence à L'Institut Français

Le soir-même, M. Ismard a présenté dans les salons de l'Institut français l'ouvrage collectif qu'il a récemment dirigé Les Mondes de l'esclavage. Une histoire comparée. Dans la salle, une vingtaine de professeurs de différents départements du LFCG (philosophie, sciences économiques & sociales, anglais, lettres, histoire-géographie) étaient présents, ainsi que trois collègues du Lycée International de Londres Winston Churchill,. Ils ont été captivés par la présentation.

Dans quelle mesure et de quelle façon est-il possible d’écrire une histoire comparée des sociétés qui ont pratiqué l’esclavage, depuis la préhistoire jusqu’à nos jours ?

Répondre à la question suppose de clarifier au préalable ce que nous entendons sous le terme d’esclavage, selon qu’on privilégie l’usage du concept de propriété ou qu’on se réfère à la mort sociale dont serait victime l’esclave.

Il s’agit surtout d'interroger la singularité du monde colonial européen issu de la traite transatlantique au regard d’autres formes de sociétés esclavagistes, telles que le monde gréco-romain ou les sociétés arabo-musulmanes de l'âge médiéval et moderne - et plus largement, de montrer comment l'institution esclavagiste a façonné les sociétés jusque dans notre extrême modernité.

Paulin Ismard, historien, spécialiste de l'histoire antique dont les travaux portent sur l’histoire politique et sociale des cités grecques, et plus particulièrement sur l’esclavage en Grèce antique, est venu rencontrer élèves et enseignants du LFCG et du LIL au Lycée et à l'Institut Français voisin.

Lors de sa conférence à destination des élèves, en particulier ceux qui étudient la spécialité Histoire-géographie, politique et sciences politiques (HGGSP), réunis en salle Iselin, le professeur a évoqué la démocratie athénienne.

Compte-rendu d'élèves

Ce jeudi 19 janvier 2023, les élèves de première de la spécialité HGGSP ont rencontré l’historien Paulin Ismard, enseignant à l’Université Aix-Marseille et spécialiste de la Grèce Antique et de l’esclavage (Les mondes de l’esclavage, une histoire comparée), au cours d’une conférence de deux heures sur la démocratie athénienne en salle Iselin au Lycée Français Charles de Gaulle.

En effet, la démocratie étant une notion au programme pour les Premières de la spécialité, cette conférence était une parfaite introduction au sujet, où l’historien a pu déconstruire des idées reçues sur la démocratie athénienne et les comparer à ce que nous appelons ‘démocratie’ aujourd’hui.

Au cours de son introduction, Paulin Ismard a pu changer notre perception de la Grèce antique à un niveau géographique : le monde grec, c’est la Grèce et l’Asie Mineure. Ainsi, il a pu nous expliquer en quoi la démocratie n’est pas née au cœur d’Athènes, comme on pourrait le penser, mais sur une surface très vaste.
Il nous rappelle également que le sens antique du terme ‘démocratie’ n’est pas le même que le sens moderne et que le régime d’Athènes n’est pas une démocratie comme nous pouvons la connaître aujourd'hui ; seulement un nombre limité d’habitants étaient considérés comme citoyens.
De plus, sa présentation nous a permis de comprendre le principe d’égalité qui régnait entre les citoyens indépendamment de leur niveau de fortune, une perspective intéressante pour penser notre démocratie aujourd’hui.

Il a aussi beaucoup insisté sur le fait que la démocratie est un régime qui suppose la participation active des citoyens, il est vu comme indispensable de donner une partie de “votre vie” à la politique, la démocratie ne peut pas exister sans.

Après cette présentation très riche, les élèves ont pu poser quelques questions à leur invité. Cette présentation précise et détaillée a permis aux élèves de se confronter à l’expérience d’un cours dans le supérieur : poser des faits historiques pour aider les élèves à réfléchir eux-mêmes au sujet central de la conférence : comment nous appuyer sur l’exemple grec pour questionner notre démocratie aujourd’hui..

En conclusion, cette présentation de type magistral a pu donner aux élèves une riche introduction à la notion de la démocratie ainsi qu’un avant-goût de ce qui les attend à l’université !

Pauline C.-L. (1°5) & Tiphaine T. (1°9)

 Conférence à L'Institut Français

Le soir-même, M. Ismard a présenté dans les salons de l'Institut français l'ouvrage collectif qu'il a récemment dirigé Les Mondes de l'esclavage. Une histoire comparée. Dans la salle, une vingtaine de professeurs de différents départements du LFCG (philosophie, sciences économiques & sociales, anglais, lettres, histoire-géographie) étaient présents, ainsi que trois collègues du Lycée International de Londres Winston Churchill,. Ils ont été captivés par la présentation.

Dans quelle mesure et de quelle façon est-il possible d’écrire une histoire comparée des sociétés qui ont pratiqué l’esclavage, depuis la préhistoire jusqu’à nos jours ?

Répondre à la question suppose de clarifier au préalable ce que nous entendons sous le terme d’esclavage, selon qu’on privilégie l’usage du concept de propriété ou qu’on se réfère à la mort sociale dont serait victime l’esclave.

Il s’agit surtout d'interroger la singularité du monde colonial européen issu de la traite transatlantique au regard d’autres formes de sociétés esclavagistes, telles que le monde gréco-romain ou les sociétés arabo-musulmanes de l'âge médiéval et moderne - et plus largement, de montrer comment l'institution esclavagiste a façonné les sociétés jusque dans notre extrême modernité.

Featured News
L'écriture cunéiforme
L'écriture cunéiforme
Full Story
Histoire complète
ADN-AEFE Échange scolaire en 2nde
ADN-AEFE Échange scolaire en 2nde
Full Story
Histoire complète
Bonne rentrée !
Bonne rentrée !
Full Story
Histoire complète
Concert à Leicester Square
Concert à Leicester Square
Full Story
Histoire complète
Journée Nationale du Sport Scolaire 2023
Journée Nationale du Sport Scolaire 2023
Full Story
Histoire complète