Les lettres classiques mènent à tout

Les lettres classiques mènent à tout

Arianna Dessi de Montalivet a rendu visite aux élèves latinistes de 3e de Mme de Tregomain. Elle a évoqué son parcours personnel et professionnel original, commençant par l’étude des lettres classiques et terminant comme consultante en recrutement de dirigeants d’entreprises dans un cabinet international.

À revers du postulat que « le latin et le grec sont des langues mortes », Mme Dessi a déroulé son exposé partant des apports évidents de l’étude de ces langues anciennes pour dégager les compétences transversales qu’elle permet de développer.

Revenant sur son parcours personnel, un diplôme de grec ancien obtenu à l’université de Naples (Italie), suivi d’un DEA et d’une thèse de doctorat à la Sorbonne, Arianna a partagé sa passion pour la langue de laquelle elle a traduit Galien, auteur d’un traité de médecine au IIe siècle ap. J.-C., en français et en anglais. Avec Hippocrate, Claude Galien est considéré comme l’un des fondateurs de la médecine occidentale. Mme Dessi de Montalivet a détaillé les étapes de l’édition d’un texte antique, du travail de recherche dans différentes bibliothèques d’Europe, à la rédaction d’un manuscrit pour arriver au livre publié et traduit.

À la suite de ses études de lettres classiques, Arianna Dessi a travaillé dans le marketing pour différentes marques de luxe mettant en avant tout ce que sa formation classique lui avait apporté. Ces mêmes compétences qui lui ont servi pour la suite de sa carrière professionnelle en tant que consultante en recrutement.

Selon Mme de Montalivet, l’étude du latin ou du grec, outre la méthode et le travail sur le sens et l’origine des mots, au-delà de la culture et de la connaissance de la philosophie qu’elle apporte, permet de développer les capacités d’analyse, de structuration de la pensée, de logique et de synthèse. La traduction requiert beaucoup de patience, de profondeur et d’autonomie ; elle fait appel à une forme de créativité et démontre un grand sens de l’écoute.

Contredisant les clichés qui veulent que les langues anciennes ne puissent mener qu’aux métiers de la recherche ou de l’enseignement, cette rencontre a permis aux élèves d’entrevoir des applications très concrètes à leur enseignement d’option.

 IMG 8410 OK

Arianna Dessi de Montalivet a rendu visite aux élèves latinistes de 3e de Mme de Tregomain. Elle a évoqué son parcours personnel et professionnel original, commençant par l’étude des lettres classiques et terminant comme consultante en recrutement de dirigeants d’entreprises dans un cabinet international.

À revers du postulat que « le latin et le grec sont des langues mortes », Mme Dessi a déroulé son exposé partant des apports évidents de l’étude de ces langues anciennes pour dégager les compétences transversales qu’elle permet de développer.

Revenant sur son parcours personnel, un diplôme de grec ancien obtenu à l’université de Naples (Italie), suivi d’un DEA et d’une thèse de doctorat à la Sorbonne, Arianna a partagé sa passion pour la langue de laquelle elle a traduit Galien, auteur d’un traité de médecine au IIe siècle ap. J.-C., en français et en anglais. Avec Hippocrate, Claude Galien est considéré comme l’un des fondateurs de la médecine occidentale. Mme Dessi de Montalivet a détaillé les étapes de l’édition d’un texte antique, du travail de recherche dans différentes bibliothèques d’Europe, à la rédaction d’un manuscrit pour arriver au livre publié et traduit.

À la suite de ses études de lettres classiques, Arianna Dessi a travaillé dans le marketing pour différentes marques de luxe mettant en avant tout ce que sa formation classique lui avait apporté. Ces mêmes compétences qui lui ont servi pour la suite de sa carrière professionnelle en tant que consultante en recrutement.

Selon Mme de Montalivet, l’étude du latin ou du grec, outre la méthode et le travail sur le sens et l’origine des mots, au-delà de la culture et de la connaissance de la philosophie qu’elle apporte, permet de développer les capacités d’analyse, de structuration de la pensée, de logique et de synthèse. La traduction requiert beaucoup de patience, de profondeur et d’autonomie ; elle fait appel à une forme de créativité et démontre un grand sens de l’écoute.

Contredisant les clichés qui veulent que les langues anciennes ne puissent mener qu’aux métiers de la recherche ou de l’enseignement, cette rencontre a permis aux élèves d’entrevoir des applications très concrètes à leur enseignement d’option.

 IMG 8410 OK

Featured News
L'écriture cunéiforme
L'écriture cunéiforme
Full Story
Histoire complète
ADN-AEFE Échange scolaire en 2nde
ADN-AEFE Échange scolaire en 2nde
Full Story
Histoire complète
Bonne rentrée !
Bonne rentrée !
Full Story
Histoire complète
Concert à Leicester Square
Concert à Leicester Square
Full Story
Histoire complète
Journée Nationale du Sport Scolaire 2023
Journée Nationale du Sport Scolaire 2023
Full Story
Histoire complète