Mémoire des génocides au cinéma

Mémoire des génocides au cinéma

Pauline Le Diset, scénariste et enseignante à l’ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle - Paris), est intervenue auprès des élèves de Terminale de Mme Bonvalet dans le cadre des cours de spécialité HGGSP (Histoire Géographie Géopolitique Sciences Politiques) à propos d'un chapitre sur "Histoire et mémoires", dans lequel sont étudiés la notion de génocide et les génocides juif, tsigane et rwandais, en particulier.

L'objectif de cette intervention de Mme Le Diset était de montrer comment les mémoires et l'histoire du génocide juif peuvent être évoquées au cinéma et comment cette vision peut se modifier au fil du temps : quel support utiliser ? Réaliser un film de fiction ? Si oui, quel type de scénario ? Un documentaire ? Et si oui, quels types de documents ?

Cette réflexion a conduit la classe à étudier des extraits de films pour en tirer une analyse (Nuit et Brouillard d'Alain Resnais, La liste de Schindler de Steven Spielberg, Shoah de Claude Lanzmann, entre autres), et des réflexions : qu'est-ce qui est montré ? De quel point de vue se place le spectateur ?... Les échanges ont aussi permis d'évoquer la position des réalisateurs sur la question de comment représenter ce qui n'est pas représentable et dans quels buts.

Alors que les salles obscures rouvriront bientôt en Angleterre, ces questions continueront d’animer de passionnants débats.

Pauline Le Diset, scénariste et enseignante à l’ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle - Paris), est intervenue auprès des élèves de Terminale de Mme Bonvalet dans le cadre des cours de spécialité HGGSP (Histoire Géographie Géopolitique Sciences Politiques) à propos d'un chapitre sur "Histoire et mémoires", dans lequel sont étudiés la notion de génocide et les génocides juif, tsigane et rwandais, en particulier.

L'objectif de cette intervention de Mme Le Diset était de montrer comment les mémoires et l'histoire du génocide juif peuvent être évoquées au cinéma et comment cette vision peut se modifier au fil du temps : quel support utiliser ? Réaliser un film de fiction ? Si oui, quel type de scénario ? Un documentaire ? Et si oui, quels types de documents ?

Cette réflexion a conduit la classe à étudier des extraits de films pour en tirer une analyse (Nuit et Brouillard d'Alain Resnais, La liste de Schindler de Steven Spielberg, Shoah de Claude Lanzmann, entre autres), et des réflexions : qu'est-ce qui est montré ? De quel point de vue se place le spectateur ?... Les échanges ont aussi permis d'évoquer la position des réalisateurs sur la question de comment représenter ce qui n'est pas représentable et dans quels buts.

Alors que les salles obscures rouvriront bientôt en Angleterre, ces questions continueront d’animer de passionnants débats.

Featured News
"Collaboration" de Ronald Harwood interprétée par le club th...
"Collaboration" de Ronald Harwood interprétée par
Full Story
Histoire complète
Les élèves option cinéma en tournage sur l'île de Jersey
Les élèves option cinéma en tournage sur l'île de Jersey
Full Story
Histoire complète
La 33ème édition du Festival Arabe
La 33ème édition du Festival Arabe
Full Story
Histoire complète
Grand débat national avec le Député Holroyd
Grand débat national avec le Député Holroyd
Full Story
Histoire complète
DofE : nos élèves récompensés lors d'une 1ère cérémonie
DofE : nos élèves récompensés lors d'une 1ère cérémonie
Full Story
Histoire complète
Our newsletter
Notre newsletter
Archives
Archives