Au théâtre comme à l'écran

Au théâtre comme à l'écran

La semaine dernière, c’était la fête du théâtre au LFCG !

Distanciation sociale et gestes barrières obligent, la salle Iselin et le théâtre Coronet, qui accueillent habituellement un public nombreux d’élèves, enseignants, personnels du Lycée et parents pour ces représentations des Lycéens inscrits en Option Théâtre, sont restés très confidentiels.

Mais la magie de la caméra et le soutien de notre ingénieur informatique multi-talents ont permis à tous de suivre en direct ou en différé les spectacles proposés par Mmes Pierron et Leroux, maintenant tous disponibles sur la chaîne YouTube du LFCG et ci-dessous.

Singulis & Simul - Monologues et tirades classiques de la littérature française des XVIIIe et XIXe siècles.
Le titre est un clin d’œil à la Comédie-Française et au partenariat de l’option théâtre en Seconde avec Nicolas Lormeau, sociétaire du Français. 

Les élèves racontent la génèse du spectacle : « Singulis et Simul, Seul et Ensemble. Cette phrase a plusieurs significations pour nous : tout d'abord, même si ce sont des monologues à jouer seul, nous sommes ensemble dans un groupe. De plus, nous avons dû préparer nos textes tout seuls, confinés, mais nous nous retrouvons tous ensemble aujourd'hui. Malgré une année de complications dues au Covid, nous avons réussi à monter un spectacle, différent des années précédentes de l’option théâtre au lycée français. Nous avons commencé l'année avec de nombreux exercices pour développer nos capacités d'improvisation et de prise de parole en public. Aux côtés de Mme Knowland, nous avons mis en place des petits sketchs en groupe pour nous donner une idée de la façon de jouer devant un public.

En novembre, nous avons travaillé avec un acteur de la comédie française, Nicolas Lormeau. Normalement, il aurait dû venir à Londres pour travailler avec nous à l'école, mais comme nous le savons tous, en ces temps étranges, cela n'a pas été possible. Au cours des rencontres en ligne, il nous a donné des astuces pour mémoriser de très longs textes et des conseils pour donner vie à un scénario. Lui-même et Mme Pierron ont décidé de nous proposer une série de monologues, tirés de différentes pièces de théâtre très connues et importantes dans l'histoire de la littérature française. Nous avons alors choisi chacun un monologue et avons commencé à les répéter en marchant autour de la cour de récréation, sous les conseils de Nicolas.

Pendant le confinement, nous avons quand même continué à travailler avec Nicolas Lormeau afin qu'il nous aide à répéter nos textes dans notre chambre ce qui a été très amusant. De retour à l'école, nous avons continué à travailler sur nos représentations en groupe et avons commencé à comprendre comment essayer de monter un spectacle professionnel. »

Les élèves témoignent de ce qui les a marqués dans cette aventure théâtrale :

Elias - Ce qui m'a marqué c'est l'atmosphère de plateau qui régnait pendant la captation, tout le monde était concentré et respectueux du travail de chacun. 

Louisa - Ce qui m'a impressionnée c'est la capacité à s'unir pour créer rapidement et la solidarité du groupe pour trouver des solutions. La camaraderie entre les élèves, les commentaires constructifs, le respect.

Louise - Ce qui m'a impressionnée c'est la capacité de la classe à apprendre des textes difficiles et longs sans se démotiver.

Tatiana - Ce qui m'a marquée, c'est l'atmosphère de plateau qui régnait pendant la captation, tout le monde était concentré et respectueux du travail de chacun. La bonne volonté de tous qui crée une synergie, le sentiment d'accomplissement.

Raphaël - Ce qui m'a le plus marqué est le fait qu'on a pu réagir vite aux manques et aux pertes par rapport à ce qui était prévu et qu'on a pu réaliser un spectacle filmé (une première pour moi) bien joué avec une bonne cohésion entre les acteurs. Cela m'a impressionné.

Elynn - Ce que j’ai préféré avec ce spectacle, c’est la cohésion et la solidarité au sein du groupe lorsque nous sommes passés sur scène. Nous nous encouragions tous mutuellement, tels de vrais comédiens appartenant à une même troupe.

 

Building d’Éléonore Confino – mis en scène par Mme Leroux et Alexiane Cazenave, comédienne et metteure en scène, intervenante en théâtre en Première.

Cette pièce propose une vision en coupe de la vie d’une (et de l’)entreprise dans un building de 13 étages, employant des hôtesses, cadres, comptables, agents d’entretien, DRH, chargés de communication etc. dont on suit les interactions professionnelles et humaines. Un spectacle sans concession, plein d’ironie, offrant une vision assez noire de la perte de soi et de ses rêves…

 

 

Le spectateur condamné à mort de Matéi Visniec – mis en scène par Mme Leroux et Alexiane Cazenave, comédienne et metteure en scène, intervenante en théâtre en Terminale.

La pièce d’origine compte douze personnages hommes et femmes. Ici, ce sont cinq élèves, toutes des jeunes femmes, qui incarnent le tribunal et les témoins.
[source – théâtre contemporain.net] « Mesdames et messieurs, il y a un criminel parmi nous ! » annonce le procureur. L’accusation s’empare des planches et désigne, au hasard, un spectateur comme coupable. Coupable de quoi ? Coupable de se taire, de ne pas réagir lorsque la justice dérape et délire. Mais peu à peu, de plus en plus seuls face à eux-mêmes, la cour et les témoins passent de l’accusation à l'autocritique : tout le monde est coupable lorsque la justice est une mascarade. Comédie noire mais endiablée, la pièce est un avertissement à tous ceux qui se croient à l’abri de la régression sociale. 

 

La semaine dernière, c’était la fête du théâtre au LFCG !

Distanciation sociale et gestes barrières obligent, la salle Iselin et le théâtre Coronet, qui accueillent habituellement un public nombreux d’élèves, enseignants, personnels du Lycée et parents pour ces représentations des Lycéens inscrits en Option Théâtre, sont restés très confidentiels.

Mais la magie de la caméra et le soutien de notre ingénieur informatique multi-talents ont permis à tous de suivre en direct ou en différé les spectacles proposés par Mmes Pierron et Leroux, maintenant tous disponibles sur la chaîne YouTube du LFCG et ci-dessous.

Singulis & Simul - Monologues et tirades classiques de la littérature française des XVIIIe et XIXe siècles.
Le titre est un clin d’œil à la Comédie-Française et au partenariat de l’option théâtre en Seconde avec Nicolas Lormeau, sociétaire du Français. 

Les élèves racontent la génèse du spectacle : « Singulis et Simul, Seul et Ensemble. Cette phrase a plusieurs significations pour nous : tout d'abord, même si ce sont des monologues à jouer seul, nous sommes ensemble dans un groupe. De plus, nous avons dû préparer nos textes tout seuls, confinés, mais nous nous retrouvons tous ensemble aujourd'hui. Malgré une année de complications dues au Covid, nous avons réussi à monter un spectacle, différent des années précédentes de l’option théâtre au lycée français. Nous avons commencé l'année avec de nombreux exercices pour développer nos capacités d'improvisation et de prise de parole en public. Aux côtés de Mme Knowland, nous avons mis en place des petits sketchs en groupe pour nous donner une idée de la façon de jouer devant un public.

En novembre, nous avons travaillé avec un acteur de la comédie française, Nicolas Lormeau. Normalement, il aurait dû venir à Londres pour travailler avec nous à l'école, mais comme nous le savons tous, en ces temps étranges, cela n'a pas été possible. Au cours des rencontres en ligne, il nous a donné des astuces pour mémoriser de très longs textes et des conseils pour donner vie à un scénario. Lui-même et Mme Pierron ont décidé de nous proposer une série de monologues, tirés de différentes pièces de théâtre très connues et importantes dans l'histoire de la littérature française. Nous avons alors choisi chacun un monologue et avons commencé à les répéter en marchant autour de la cour de récréation, sous les conseils de Nicolas.

Pendant le confinement, nous avons quand même continué à travailler avec Nicolas Lormeau afin qu'il nous aide à répéter nos textes dans notre chambre ce qui a été très amusant. De retour à l'école, nous avons continué à travailler sur nos représentations en groupe et avons commencé à comprendre comment essayer de monter un spectacle professionnel. »

Les élèves témoignent de ce qui les a marqués dans cette aventure théâtrale :

Elias - Ce qui m'a marqué c'est l'atmosphère de plateau qui régnait pendant la captation, tout le monde était concentré et respectueux du travail de chacun. 

Louisa - Ce qui m'a impressionnée c'est la capacité à s'unir pour créer rapidement et la solidarité du groupe pour trouver des solutions. La camaraderie entre les élèves, les commentaires constructifs, le respect.

Louise - Ce qui m'a impressionnée c'est la capacité de la classe à apprendre des textes difficiles et longs sans se démotiver.

Tatiana - Ce qui m'a marquée, c'est l'atmosphère de plateau qui régnait pendant la captation, tout le monde était concentré et respectueux du travail de chacun. La bonne volonté de tous qui crée une synergie, le sentiment d'accomplissement.

Raphaël - Ce qui m'a le plus marqué est le fait qu'on a pu réagir vite aux manques et aux pertes par rapport à ce qui était prévu et qu'on a pu réaliser un spectacle filmé (une première pour moi) bien joué avec une bonne cohésion entre les acteurs. Cela m'a impressionné.

Elynn - Ce que j’ai préféré avec ce spectacle, c’est la cohésion et la solidarité au sein du groupe lorsque nous sommes passés sur scène. Nous nous encouragions tous mutuellement, tels de vrais comédiens appartenant à une même troupe.

 

Building d’Éléonore Confino – mis en scène par Mme Leroux et Alexiane Cazenave, comédienne et metteure en scène, intervenante en théâtre en Première.

Cette pièce propose une vision en coupe de la vie d’une (et de l’)entreprise dans un building de 13 étages, employant des hôtesses, cadres, comptables, agents d’entretien, DRH, chargés de communication etc. dont on suit les interactions professionnelles et humaines. Un spectacle sans concession, plein d’ironie, offrant une vision assez noire de la perte de soi et de ses rêves…

 

 

Le spectateur condamné à mort de Matéi Visniec – mis en scène par Mme Leroux et Alexiane Cazenave, comédienne et metteure en scène, intervenante en théâtre en Terminale.

La pièce d’origine compte douze personnages hommes et femmes. Ici, ce sont cinq élèves, toutes des jeunes femmes, qui incarnent le tribunal et les témoins.
[source – théâtre contemporain.net] « Mesdames et messieurs, il y a un criminel parmi nous ! » annonce le procureur. L’accusation s’empare des planches et désigne, au hasard, un spectateur comme coupable. Coupable de quoi ? Coupable de se taire, de ne pas réagir lorsque la justice dérape et délire. Mais peu à peu, de plus en plus seuls face à eux-mêmes, la cour et les témoins passent de l’accusation à l'autocritique : tout le monde est coupable lorsque la justice est une mascarade. Comédie noire mais endiablée, la pièce est un avertissement à tous ceux qui se croient à l’abri de la régression sociale. 

 

Featured News
"Collaboration" de Ronald Harwood interprétée par le club th...
"Collaboration" de Ronald Harwood interprétée par
Full Story
Histoire complète
Les élèves option cinéma en tournage sur l'île de Jersey
Les élèves option cinéma en tournage sur l'île de Jersey
Full Story
Histoire complète
La 33ème édition du Festival Arabe
La 33ème édition du Festival Arabe
Full Story
Histoire complète
Grand débat national avec le Député Holroyd
Grand débat national avec le Député Holroyd
Full Story
Histoire complète
DofE : nos élèves récompensés lors d'une 1ère cérémonie
DofE : nos élèves récompensés lors d'une 1ère cérémonie
Full Story
Histoire complète
Our newsletter
Notre newsletter
Archives
Archives