La Semaine de la Presse et des médias 2018

19/03/2018 - 24/03/2018
CDI

 

 

 Lundi 19 mars  : Sophia Stolper, Libération

 

Correspondante pour le quotidien Libération, Sophia Stolper a présenté sa profession aux 4e6. Dans le cadre de leur cours de français, les élèves doivent en effet traiter une séquence intitulée « Informer, s'informer, déformer ? ​». Ils ont interrogé Mme Stolper sur le circuit, l'objectivité et les sources de l'information, ainsi que sur le rôle et le fonctionnement d'une agence de presse. Celle-ci a évoqué son travail pour Libération, les autres journaux et de leurs tendances politiques, avant d'expliquer les différences entre média privé et public, les caractéristiques d'un média local, national et international. La journaliste a également mis les enfants en garde contre les réseaux sociaux qui colportent eux aussi de l'information puis elle s'est exprimée sur son rôle de correspondante à l'étranger... 

 

 

 
 
 

 Les 19, 20, 22 et 23 mars  : Pascal Brès, Radio France

 
 
Pascal Brès, chargé de production chez Radio France, a - en l'espace de 4 jours - rencontré plus de 600 élèves de la 5ème à la Terminale. Une grande chance pour nos collégiens et lycéens qui ont ainsi pu bénéficier de ​son expertise. M. Brès a présenté le grand groupe de radio français : « Radio France se compose de 7 chaînes, 2 orchestres, une maîtrise​ (pour enfants) et ​un c​h​oeur ​(d'adultes)​. ​Son cahier des charges est d'informer, instruire, divertir. ​» 
 
M. Brès a parlé de son métier qui s'av​è​re​ souvent​ imprévisible : « En tant que chargé de production, j'organise des émissions et captations de programmes qui se déroulent hors de la Maison de la Radio. ​Il faut prendre en compte et organiser les moyens humains, techniques et logistiques. ​Mon métier se rapproche du métier de régisseur : il faut tout résoudre sur place. La loi de Murphy dit que "tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera mal." C'est vrai, et c'est la raison pour laquelle ma fonction est importante et continuera d'exister. » ​Il faut donc pallier aux problèmes avec réactivité. ​​M. Brès a illustré ses propos de nombreuses anecdotes, et les élèves ont pu se familiariser avec des termes techniques, comprendre l'émission des sons à la radio​,​ mais aussi revoir l'évolution des moyens de transmission.​ ​​Cela leur a fait prendre conscience qu'il existe aussi des métiers plus scientifiques dans le monde des médias. 
 
M. Brès ​avait déjà ​travaillé ​avec ses équipes dans les locaux d​u Lycée à l'occasion d​'une ​mission​ de Radio France​ lors du référendum du Brexit en 2016.​ 
 
 
 
 
 




 
 

 Mercredi 21 mars  : Frédérique Bedos, Le Projet Imagine


Frédérique Bedos, ​fondatrice de l'ONG d'information « Le Projet Imagine » et marraine du concours du jeune journaliste L'Echo, a rencontré des classes de collégiens et lycéens. ​Le journalisme est, à ses yeux, garant de la démocratie parce qu'il rend autonome, parce que l'instruction dynamise et responsabilise. Le Projet Imagine​ ​produit de courts, moyens et longs métrages pour ​nous ​inspirer et ​nous ​inciter à agir​, et ce notamment ​en faisant le portrait de héros humbles qui nous ressemblent, à qui ​l'​on peut s'identifier​,​ pour ​passer à l'action, au service d'un monde plus juste et durable​.​ Son but premier est ​donc ​d'unifier pour - ensemble - ​rendre le monde​ meilleur​, ​dénoncer l'indéfendable sans diviser.​ ​« Si nous voulons que notre monde change, c'est à nous de le faire. » Mme Bedos a ​en particulier ​présenté son enquête sur les enjeux de l'égalité des sexes à travers le monde​. ​Un discours du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en 2013 l'interpelle, sachant que «​ ​le prix  des inégalités​ ​à payer impacte l'humanité entière. »​ Dans ​l​e documentaire​ ​Des femmes et des hommes​ qu'elle a réalisé (2014)​, ​film ​vu par 35 millions de personnes dans le monde, ​​elle a choisi d'interviewer non des stars mais ​des femmes et ​des ​hommes expert.e.s sur le sujet universel des ​droits des femmes​. « T​ant qu​e l​'on apprend de nouvelles​ ​choses, on avance​.​ ​Lorsqu'on est journaliste, des témoignages comme ceux-ci sont des cadeaux. Nous avons ensuite un rôle de passeur. »​ ​Les élèves, très attentifs aux propos de Mme Bedos, ont pu lui poser de nombreuses questions. ​Des classes de ​lycéens ont également assisté à la projection du film l'après-midi​.​ 

→ Regarder la bande-annonce du documentaire

→ En savoir plus sur Le Projet Imagine

→ Le livre qui raconte l'enfance et le parcours de Frédérique Bedos, La Petite fille à la balançoire, est disponible au CDI.

→ Visionner une interview de Grand Lille TV dans laquelle Frédérique Bedos présente son livre - hommage à l'amour qui l'a sauvée - ainsi que Le Projet Imagine

 

 

 

 

 

 Mercredi 21 mars  : Jean-Michel Duffrène, BBC Media Action

 
​Des élèves de Justice au Coeur, l​'association caritative du Lycée, ont rencontré M. Duffrène, journaliste et directeur de projets pour BBC Media Action​​. Ensemble, ils ont lancé une discussion autour de la recherche d'information : « Comment vous informez-vous et pourquoi ? » Si certains élèves le font de leur propre chef en visionnant ou consultant des programmes d'information, d'autres se sont aperçu qu'il leur arrive parfois de s'informer « par accident. » M. Duffrène a par la suite demandé aux élèves d'énumérer les évènements qui se produisent dans le monde, dans leurs pays, villes ou encore quartiers, et qui mériteraient d'être mentionnés dans les médias. À ceci, les membres de Justice au Coeur ont répondu : la violence de rue (attaques au couteau et à l'acide), la ré-élection du président russe Vladimir Poutine, le référendum autour du Brexit, la démolition du White Hart Lane Stadium, le port d'armes aux États-Unis...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 Jeudi 22 mars  : Johny Cassidy, BBC

 

"What on earth is happening to media?"

Johny Cassidy est intervenu auprès des TES3 et des TS3 sur le thème des Fake News. Cette intervention s'inscrit dans leur préparation au Baccalauréat sur le thème de « Lieux et Formes de Pouvoir » et sur la question plus spécifique qu'ils se sont assigné : le pouvoir de la parole dans les nouveaux médias et la question de la responsabilité de l'usager face à ceux-ci.

Comme lors de leur rencontre en janvier dernier avec Jon Henley, grand reporter au Guardian, les élèves ont réalisé un podcast. Ce dialogue avec le journaliste de la BBC s'est déroulé sous la forme d'une émission de radio : revêtant les rôles de présentateurs, d'animateurs ou encore d'ingénieurs du son, les Terminales ont pu poser de nombreuses questions à leur invité tout en évoluant dans les conditions du direct.

Vous pourrez les entendre très prochainement sur la Webradio du Lycée.

 

 

 

 
 
 Jeudi 29 mars  : Éric Albert, Le Monde
 
 
Éric Albert, correspondant pour Le Monde depuis 6 ans, a fait la rencontre de deux classes de 4ème et 3ème, classes avec lesquelles il a échangé autour du journalisme : recherche et véracité de l'information, spécificités du métier, etc. M. Albert a donné une idée de la charge de travail que son métier requiert : « J'écris 200 articles par an, lesquels peuvent être courts ou faire une pleine page. La difficulté du journalisme réside dans la nécessité de travailler rapidement tandis que la vérité est compliquée à comprendre instantanément. » Il a également fait part de sa chance d'exercer cette fonction qu'il affectionne particulièrement : « C'est un métier de terrain. J'aime beaucoup l'écriture bien que celle-ci ne prenne qu'un quart de mon temps : le reste est partagé entre la recherche et la vérification d'informations, et la rencontre avec des gens. » Les sujets sur lesquels il travaille actuellement - l'empoisonnement de l'ex-espion russe, le trafic des données Facebook et le Brexit - ont provoqué un vif intérêt chez les élèves qui lui ont posé de nombreuses questions : « Qu'avez-vous fait comme études ? », « Avez-vous toujours voulu devenir journaliste ? », « Devez-vous toujours vérifier l'information ? » ou encore « Avez-vous le droit de donner votre avis ? » Le dialogue a permis aux collégiens d'enrichir leur connaissance du secteur. Ces derniers ont aussi été mis en garde par le journaliste qui, après s'être aperçu que son public s'informait principalement depuis son smartphone, a souhaité donner l'alerte sur le contenu gratuit. « Si c'est gratuit, c'est que c'est vous le produit ! » En effet, si un journal met en ligne des articles en accès libre, cela signifie en principe que son modèle économique préconise la publicité, ou bien que le contenu proposé n'est pas qualitatif. Be careful!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 Concours de « Unes » 

 

Les élèves des classes de 2e3 de Mme Vitalis et de 3GCSE de Mme Derrien ont participé à un concours de « Unes ». Toutes les Unes réalisées par les élèves seront exposées au CDI du 27 mars au 27 avril 2018 et seront soumises au votre du public. Le groupe gagnant recevra un bon d'achat !

 

 

 

 Concours Paroles de presse 2018 

 

Ce concours, qui fête ses 10 ans, propose cette année le thème suivant : faire le portrait d'un ou d'une artiste / d'une personne oeuvrant pour le monde de la culture.

En savoir plus