Career of the month

Career of the month: Healthcare

If you were asked to name careers in health, what would you think of? Doctor, nurse, midwife or paramedic? These are the most commonly known careers. However, NHS England lists 350 different careers ranging from art therapist to orthoptist to biochemist to radiographer. This month we present to you different careers in healthcare and offer you a way of quickly and easily discovering roles and careers that you may not have thought of.

 

NHS Health Careers is an excellent place to start your search. It provides a wealth of information on:

  • working in the health sector,

 

Allied health professions

Healthcare science

Nursing

Art therapist

Clinical bioinformatics

Adult nurse

Diagnostic radiographer

Genomics

Children’s nurse

Dietician

Health informatics

District nurse

Drama therapist

Physical  sciences

Mental health nurse

Music therapist

 

Neonatal nurse

Occupational therapist

Life Sciences:

Theatre nurse

Operating department practitioner

Toxicology

 

Orthoptist

Pathology

Midwifery

Osteopath

Biomedical science

Midwife

Physiotherapist

Blood sciences

 

Podiatrist

Cancer genomics

Pharmacy

Prosthetic/orthotist

Cellular sciences

Pharmacist

Speech and language therapist

Clinical biochemistry

Pharmacy technician

Therapeutic radiographer

Genomics

 

Psychologist

Haematology

Public Health

 

Microbiology

Environmental health professional

Doctors

Virology

Health visitor

Anaesthesia

 

Public health consultant

Oncology

Physical sciences &biomedical engineering:

Public health practitioner

Radiology

Clinical or medical technology

 

Emergency medicine

Imaging

Ambulance Services

General practice

Medical engineering

Emergency medical technician

Intensive care medicine

Nuclear medicine

Emergency care assistant

Medicine (specialisms)

Reconstructive Science

Paramedic

Obstetrics and gynaecology

 

 

Occupational medicine

Physical sciences:

Dental health

Ophthalmology

Audiology

Dental hygienist

Paediatrics

Cardiac sciences

Dental nurse

Pathology

Critical care science

Dentist

Psychiatry

Ophthalmic and vision science

 

Surgery

Vascular Science

 

 

Did you know...?

Operating department practitioners (ODPs)) provide skilled care and support during each phase of a patient’s care before, during and after an operation. These phases are- anaesthetic, surgical and recovery.  The anaesthetic phase, involves many clinical skills, such as the preparation of a wide range of specialist equipment and drugs such as anaesthetic machines, intravenous equipment and devices to safely secure the patient's airway during anaesthesia.  In the surgical stage, ODPs prepare the necessary instruments and equipment for the operation and are responsible for surgical instruments, equipment and swabs during the operation,. In the recovery phase, ODPs support the patient on their arrival into the recovery unit and monitor a patient, providing appropriate treatment until the patient can be discharged back to a ward.

To become an ODP you’ll need to train and study at degree or diploma level. Entry requirements vary depending on where you’d like to study. To find out more, click here.

 

Have you considered...?

Becoming a radiographer? Radiographers work in the radiology and imaging departments of hospitals to capture, interpret images and report their  findings. There are two types of radiographer –diagnostic and therapeutic. Diagnostic radiographers use imaging technology and techniques to work out what disease or condition is causing a patient’s illness. These can be x-rays, ct scans, MRI (magnetic resonance imaging), ultrasounds or angiography for blood vessels. Therapeutic radiographers use doses of x-rays and other ionising radiation to treat medical conditions such as cancer and tumours.

To become a radiographer, you first need to successfully complete an approved degree in diagnostic radiography or radiotherapy.  Degree courses take three or four years full time. To practice as a radiographer, you must be registered with the Health and Care Professions Council (HCPC).

 

For more information:

Log onto Eclips (please contact the CIO for login details)

https://www.stepintothenhs.nhs.uk/careers - useful career test, videos and work experience advice e

NHS Health Education England

Prospects – Overview of the healthcare sector in the UK

Lorsque l’on pense aux métiers de la santé, les premiers mots qui nous viennent généralement à l’esprit sont : médecin (généraliste ou spécialiste), dentiste, pharmacien, maïeuticien/sage-femme ou encore infirmier.

On ne s’imagine pourtant pas que la santé regroupe jusqu’à 200 métiers différents en France.

Le ministère de la santé a mis en place une nomenclature qui permet de retrouver les métiers du secteur sous 9 grands pôles :

  • Soins (soins infirmiers, rééducation…)
  • Social, éducatif, psychologique et culturel (psychologue, animateur socio-cuturel…)
  • Recherche clinique (biostatisticien, technicien ou coordinateur d’études cliniques…)
  • Ingénierie et maintenance technique (responsable des services biomédicaux, monteur ou encadrant des installations sanitaires et thermiques…)
  • Achat-logistique (gestionnaire de stocks, responsable des marchés publics…)
  • Qualité, hygiène, sécurité, environnement (chargé(e) des relations avec les usagers, agent de stérilisation…)
  • Systèmes d’information (chargé(e) des applications informatiques, responsable sécurité des systèmes d’information…)
  • Gestion de l’information (agent d’accueil, analyste des données d’activités hospitalières…)
  • Management, gestion et aide à la décision (responsable des ressources humaines, contrôleur de gestion…)

Cette nomenclature permet de voir très rapidement que santé ne rime pas automatiquement avec prise en charge d’un patient.

Pour découvrir cette multitude de métiers et avoir de nouvelles perspectives, rendez-vous sur le site de la fonction publique hospitalière.

En France, les professionnels de santé exercent soit pour la fonction publique hospitalière, soit en libéral.

Le terme « fonction publique » est utilisé pour parler de tous les services qui emploient des personnes travaillant pour l’intérêt général. Pour reprendre la définition exacte de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), « le périmètre de la fonction publique renvoie aux personnes morales et organismes soumis au droit administratif dans lequel le recrutement se fait sur la base du droit public ». A elle toute seule, la fonction publique hospitalière recrute plus d’un million d’agents. Les structures concernées sont bien évidemment les hôpitaux mais aussi les établissements médico-sociaux tels que les établissements d’hébergement pour personnes âgées ou les établissements d’hébergement pour personnes handicapées, les centres d’hébergement et de réadaptation sociale…

Même si quelques agents peuvent être recrutés sur contrat, être titulaire de la fonction publique suppose généralement de réussir un concours permettant l’accès à la profession visée, contrairement aux professions libérales accessibles sur seule condition d’obtention du diplôme et en disposant bien sûr de fonds nécessaires pour s’installer à son compte.

Avec les nombreux départs à la retraite ces dernières années, la santé est un secteur porteur qui ne manque pas de places. Selon le CIDJ – Centre d’information et de documentation jeunesse, 600 000 postes sont à pourvoir depuis 2012, dont 134 000 dans les professions paramédicales.

 

Travailler dans la santé après trois ans d’études, c’est possible !

 

Métiers de la rééducation - Focus sur… l’orthoptiste

Largement féminisé, les métiers de la rééducation attirent de plus en plus. Parmi les métiers de la rééducation, on compte : masseur (euse)-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, psychomotricien (ne), orthophoniste, diététicien (ne) et l’orthoptiste.

L’orthoptie est un métier qui a considérablement évolué ces dernières années pour s’adapter aux nouveaux besoins de la population.

Le syndicat national autonome des orthoptistes (SNAO) définit le métier ainsi : « La vocation de l’orthoptiste est le dépistage, la rééducation, la réadaptation et l’exploration de la fonction visuelle. Sa fonction s’étend du nourrisson à la personne âgée. »

L’orthoptiste peut travailler en libéral ou en tant que salarié. A l’aide d’exercices et d’examens permettant de diagnostiquer la défaillance visuelle, il (elle) rééduque l’œil du (de la) patient(e). Le SNAO a réalisé une vidéo qui résume très bien le métier. Vous pouvez également consulter cette fiche métier. Un quart des orthoptistes recensés a moins de 30 ans (source Le Monde).

Pour accéder au métier, il faut obtenir le certificat de capacité d’orthoptiste, délivré après trois ans d’études universitaires. Pour en savoir plus, consultez le programme et la liste des lieux de formation.

 

Métiers du soin – Focus sur…l’infirmier(ère)

Avec 640 000 infirmiers en France (source CIDJ), le métier a le vent en poupe. Administration de soins, surveillance des malades, lien entre le patient et le médecin, mais aussi tâches administratives, les missions de l’infirmier(ère) sont multiples.

Mais savez-vous que ce métier a de mulitples facettes ?

En effet, l’infirmier peut se spécialiser dans d’autres domaines s’il souhaite élargir ses compétences ou se destiner à un public particulier.

Par exemple, l’infirmier(ère) puériculteur(trice) va être spécialiste de la petite enfance.

Mais d’autres spécialités telles qu’infirmier de bloc opératoire (ibode) ou en anesthésie-réanimation (iade) sont beaucoup moins connues.

Avant de pouvoir exercer en bloc opératoire, l’infirmier doit avoir au moins deux années d’expérience puis suivre une formation de 1 500h sur 18 mois. 

Le site www.infirmiers.com, conçu par des infirmiers pour des professionnels de santé, décrit le rôle de l’infirmer de bloc opératoire comme suit :

  • Hygiène : « connaît et sait évaluer le risque infectieux en fonction de l’opéré et du type d’intervention… »
  • Prise en charge du patient : « recueille les informations auprès du patient, de la famille et des personnels concernés. Identifie, analyse les besoins de l’opéré et les risques… »
  • Interventions chirurgicales : « connaît l’anatomie, les technologies et les techniques opératoires appliquées. Maîtrise le fonctionnement des équipements du plateau technique… ».

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Union nationale des associations d’infirmier(ère)s de bloc opératoire diplômé(e)s d’Etat.

A noter enfin, selon le baromètre des métiers de la santé 2017, l’infirmier de bloc opératoire est le professionnel qui a bénéficié de la revalorisation salariale la plus importante en 2017, parmi les 13 professions paramédicales analysées. L’infirmier en anesthésie-réanimation arrive en seconde position.

NOUVEAUTÉ : l’inscription en IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) passe désormais par Parcoursup, plateforme d’inscription dans l’enseignement supérieur.

Métiers du soin – Focus sur le (la) manipulateur (trice) en électroradiologie

Avez-vous déjà eu l’occasion de vous rendre dans un centre d’imagerie médicale pour réaliser une IRM (imagerie par résonnance magnétique) ou une radio ? Si oui, vous avez sans aucun doute rencontré le (la) manipulateur (trice) en électroradiologie. C’est lui qui prend des clichés des organes ou os faisant l’objet d’une investigation, afin d’établir un diagnostic. C’est principalement en milieu hospitalier que ce professionnel exerce, même si on le retrouve aussi dans des structures privées. En 10 ans, on compte 31% de manipulateurs en plus (source CIDJ). Un métier qui est donc en forte croissance.

  • 1 métier : 2 diplômes

Pour exercer la profession, vous pouvez, au choix, préparer le diplôme de technicien supérieur (DTS) en imagerie médicale et radiologie thérapeutique ou le diplôme d’Etat (DE) de manipulateur en électroradiologie médicale, tous deux de niveau bac+3.

Si le premier relève du ministère de l’Education nationale et est de grade licence, le second est un diplôme du ministère des solidarités et de la santé.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de l’association française du personnel paramédical d’électroradiologie.

Ressources

Les sites des fédérations hospitalières et ordres professionnels

Article Le Monde, 9 avril 2018 : Les orthoptistes, « kinés de la vue », sortent de l’ombre

Fiches CIDJ « Les métiers de la rééducation », « Infirmier(ère) de bloc opératoire », « Manipulateur en électroradiologie » en consultation sur Esidoc avec les identifiants remis par le CDI.